Un modèle prédictif maya
Étude de l'utilisation des Systèmes d'Information Géographique dans le cadre d'un projet archéologique multi-échelles
Page précédente Table des matières Page suivante

Remerciements

Je tiens à remercier tout particulièrement :

Les jardiniers forestiers mayas modernes que j'ai pu côtoyer, et tout particulièrement Narciso Torres, pour avoir partagé leur savoir et leur conception du monde ainsi que pour leur engagement quotidien dans la protection de l'environnement et la sauvegarde du patrimoine culturel maya

Anabel Ford, archéologue responsable du projet, pour ce stage intéressant

Joëlle Nicolas, mon professeur référent, pour son suivi du projet

Ma binôme, Séverine Berné, pour son aide et ses conseils lors de la relecture de ce mémoire

Gary Raines, concepteur d'ArcSDM, pour ses conseils lors de l'application de la méthode des Weights of Evidence, et ses explications diverses sur la façon d'utiliser les outils

Jessica Everton et Chrissie Bausch, assistantes d'Anabel, pour leurs conseils en anglais et leur bonne humeur quotidienne

Constance Christensen, professeure et utilisatrice du SIG

Ma famille pour son soutien moral et financier

L'École Supérieure des Géomètres et Topographes (ESGT) pour avoir permis que ce stage ait lieu dans les meilleures conditions

Un des champs de maïs (milpa) de Narciso Torres, jardinier forestier maya moderne, exemple de diversité et de sauvegarde des méthodes
traditionnelles mayas

Ce mémoire est dédié aux jardiniers forestiers mayas pour leur travail fabuleux, ainsi qu'à Jessica Everton, assistante du docteur Anabel Ford que j'ai eu l'occasion de former à l'usage d'ArcGis et aux notions de base de la géomatique. Je lui suis reconnaissant pour son aide précieuse dans l'exécution de certaines tâches répétitives prenant énormément de temps, et cela en gardant toujours le sourire. Merci Jessica, et bonne continuation pour tes études !

css Copyright © 2018 Sébastien Merlet (Sebeto) xhtml